VikIng en Italie - L'Histoire en mouvement

Cavallers
Cortsavi
Aller au contenu
ROYAUME NORMAND DE SICILE
Conquête de la Sicile par les Normands au Xe siècle, au moment ou Guillaume le Conquérant s’empare de l’Angleterre.

Les premiers chevaliers normands arrivent en Sicile vers l’an 1000, la bataille fait rage jusqu’en 1091, par la chute de la ville de Noto

Deux siècles de présence normande en Italie du Sud et en Sicile, qui comportent deux périodes distinctes.

1000à 1091 le temps des conquêtes

1091 à 1194 Réussite exemplaire de la monarchie normande.

L’Italie du Sud est vers l’an 1000, une terre divisée par les conflits. L’Apulie et la Calabre dépendent de l’empereur romain d’Orient.

La Sicile est sous domination arabo berbère depuis le milieu du IXe siècle, tandis que plusieurs princes lombardiens se partagent la Campanie et le centre de l’Italie.

Les normands profitent de l’instabilité dans le pays, durant quatre années ils se satisfont du traitement de leurs employeurs, qui les rémunèrent en numéraire.
Rainolf est récompensé par la cession d’un territoire, en 1029 il reçoit la ville d’Aversa et le titre de comte.

1040 Les normands prennent pour chef, Guillaume Bras de Fer, un fils de Tancrède de Hauteville. Ils entreprennent la conquête d’une partie de l’Apulie aux dépends des Byzantins.

La riposte organisée autour du pape Léon IX, est écrasée à Civitate en 1053, le pape reconnait que les terres conquises par la force sont des possessions légitimes

Généalogie de Tancrède
La domination normande s’étend par les autres fils de Tancrède : Robert Guiscard (1057-1085) et Roger (1060-1101).

Prise de la Calabre en 1060, Palerme en 1072, la conquête de la Sicile demande 30 années de durs combats (1061-1091)

Robert Guiscard et Richard Aversa, s’approprient les terres lombardes en installant leurs propres dynasties

Conquête normande de l'Italie et de la Sicile

Pour toute demande, utilisez le formulaire
Retourner au contenu