Vikings au Groenland - L'Histoire en mouvement

Cavallers
Cortsavi
Aller au contenu
Greenland la terre verte

Nommée par Erik le Rouge en fin du Xe siècle

Thorvald et son fils Erik le Rouge s’expatrient de Norvège pour s’installer sur les terres islandaises à Dranger, au nord-ouest de l’île.

Après le décès de son père, Erik le Rouge épouse Thorhild la fille d’un grand propriétaire terrien, ils migrent vers le sud pour bâtir près de Vatnshorn où naitra leur fils Leif Ericsson.

Après un double meurtre et sa récidive, Erik le Rouge est banni d’Islande pour trois ans.

Il décide de fuir avec une vingtaine d’hommes sur son bateau, en direction de l’ouest vers une terre plus fertile aux sources d’eau pure provenant de glacier, un endroit inhospitalier décrit dans un récit de Gunnbjörn.

Cap vers le sud, double le Cap de Farvel puis débarque à Qassiarsuk.

Durant trois ans ils cultivent, élèvent du bétail, bâtissent leur maison sur des terres bien fertiles et verdoyantes.
Le Groenland était alors un territoire au climat plus doux qui favorise une future implantation de population.

Erik le Rouge repart en Islande pour vanter les bienfaits de sa nouvelle terre et convaincre un millier d’âme de le suivre.

Sur 25 navires, seuls 14 toucheront terre, les autres périssent en mer.

Les premiers colons établissent deux établissements, Osterbygd au sud du Groenland et Vesterbygd dans la région de Nuuk.

Leif Ericsson en provenance de la Norvège ne trouve le chemin du Groenland, il aborde une autre terre sauvage couverte  de vignes plus à l’ouest de sa destination, Leif la nommera Vinland puis en repart vers les terres du Groenland.
Cette terre est celle du futur Canada ou des Etats-Unis

Thorhild finançe la construction de la première église au Groenland, Brattahlid à proximité  de Narsarsuaq, qui est rebaptisée ensuite Tjödhild
Les vikings entreprennent de christianiser la population du Groenland.

D’autres voyages vikings vers les terres du Vinland leur pemettent d’en découvrir d’autres comme le Helluland (Labrador) couvert de pierre, et le Markland (Québec) aux forêts envahissantes.

La colonie viking au Groenland s’y développe dans les communes de Narsaq, Qaqortop et Nanortalik avec une population de 4000 à 5000 âmes, établies sur de grandes terres d’élevages et de cultures.

Chasses et pêches donnent nourritures et fourrures

Le premier évêque est nommé en 1124, s’installe en 1126 à Gardar (Igaliku).

Une belle époque faste qui s’achève au refroidissement du climat au cours du XIVe siècle.

Une épidémie de peste noire décime la colonie à faire disparaitre les établissements de l’Ouest en 1342

Le Commerce avec le Groenland est régi par le Royaume de Scandinavie, peu de navire touchent terre pour faire commerce

Le trafic maritime devient rare pour s’arrêter en 1410 avec le dernier navire qui revient sur les terres de Norvège.

De nombreux conflits et batailles les opposent aux Inuits, ces derniers auront le dessus, exterminant ou chassant les derniers survivants

La colonie disparait peu à peu dans l’oubli, certains pensent qu’ils ont migré vers les terres plus clémentes du Canada et de l’Amérique du Nord.



Pour toute demande, utilisez le formulaire
Retourner au contenu