La fin avant le commencement - Le Labo Audio de Montesquieu

Salses le Chateau
Cavallers
Cortsavi
Aller au contenu
Parfois j’écris une vérité qui existe déjà pour moi, mes yeux sont déjà grands ouverts.

Je ne comprends pas pourquoi aussi peu de réaction du genre humain, pour la destinée de cette planète.

Nous n’aurons pas autre Terre que celle sous nos pieds, ni de bouton Reset pour tout effacer, à l’infini recommencer.

Voici ma prose qui transpire d’une volonté passionnée

Ni dieu, ni maitre, ni ange, ni démon.

Des représentations humaines qui sont pâles figures aux néfastes intentions

Ces idoles ne doivent leur auréole qu’à la meute d’esclaves qu’ils ont soumis à leurs pieds, par de futiles paroles et quelques babioles.

Je ne reconnais aucun d’entre eux, rescapés d’un buffet orgiaque à se préoccuper de dominer son petit monde, pour accaparer le pouvoir sans remords ni partage.

Notre Mère la terre se meurt du peu de considération de la part de ces bipèdes, qui la foulent au pied sans jamais la remercier des bienfaits qu’elle apporte depuis l’aube de l’humanité.

Beaucoup de palabres, de promesses sans rien tenir, ni offrir

Certains forment des colloques pour s’entretenir le moral, y viennent en jet privé qui rejette dans l’atmosphère des saletés, ou véhiculés par de l’énergie électrique dont les bolides ont demandé bien des sacrifices à notre planète, et qui malgré leur publicité ne pourront jamais être totalement recyclés  

Trop de consommation, trop de « le prochain fera mieux, moi je ne bouge pas ».

J’entends cette ritournelle qui plane telle une hirondelle, mais celle-ci n’apportera pas de bonnes nouvelles dans un avenir qui arrive demain.

Nous devons tous faire un peu pour que bientôt, nous puissions retrouver le plaisir de baigner nos corps dans une eau claire et sans déchets, respirer à pleins poumons un air qui ne sera pas pollué, consommer des produits cultivés localement dans des prés qui ne seront pas contaminés

A ce rythme élevé de destruction et de super consommation, toutes les prévisions scientifiques doivent être révisées en rapidité, car ce qui a été prédit pour 2030 arrivera bien avant la fin de cette décennie.

Pour toute demande, utilisez le formulaire
Retourner au contenu